Cette création composée de trois œuvres a comme fil conducteur l’équilibre et la gravité.  Une réussite grâce au travail d’équipe de Samuel Tétreault et de trois chorégraphes, la québécoise Marie Chouinard, Victor Quijada de la troupe RUBBERBAND et le catalan Marcos Morau et, bien sûr, de la troupe Les 7 doigts de la main.

Anne et Samuel : Équilibre sur béquilles!
Ce premier tableau dirigé par Marie Chouinard est sensuel, où un duo d’amoureux, les danseurs Samuel Tétreault et Anne Plamondon, donnent à l’aide de béquilles un autre sens à la théorie de Newton sur la gravité.  L’utilisation des béquilles nous rappelle certaines œuvres de Dali et donne un résultat surréaliste impressionnant!
Variations 9,81 : Équilibre sur clous géants!

Le deuxième fragment fait appel à l’habileté des équilibristes dirigés par Victor Quijada. En appui sur des tiges métalliques, qui ressemblent à des clous géants, cinq artistes déjouent la gravité avec beaucoup de souplesse et de manière très athlétique.  Saviez-vous que le « 9,81 » est la valeur normale de l’accélération de la pesanteur sur la terre?  C’est ce que la troupe a exprimé avec brio dans ce volet.
IMG_27932

Nocturnes : Équilibre sur un lit volant!
La troisième partie, et non la moindre, est celle que j’ai le plus aimée.  Cette œuvre originale, créée par Marcos Morau, se situe entre le rêve et la réalité où l’art du cirque est à l’honneur. La grande partie se passe au tour d’un lit… qui vole, qui sert de support aux performances acrobatiques ou encore qui est placé à la verticale (comme dans la p’tite vie!!!!).  Dans un décor où tout est blanc sur noir, 2 passages m’ont particulièrement plus.  Celui où des mains sortent du matelas pour soutenir une danseuse qui offre aux spectateurs un numéro époustouflant, tout en équilibre et le second est celui où quatre artistes dansent un ballet sur une corde lisse.  Visuellement, cette pièce est saisissante et nous plonge sans contredit dans une atmosphère de rêve.

Tryptique est un rendez-vous entre le cirque et la danse. Nul doute que ce spectacle, présenté à la Tohu jusqu’au 25 octobre, saura plaire à ceux qui aiment la danse et le cirque.
IMG_2906