Il est rare que j’assiste à une prestation aussi intense ! C’est ce qui est arrivé lors du spectacle de Twenty One Pilots au Métropolis pour sa tournée Blurryface, le 30 mars.

Le duo américain en a mis plein la vue pour épater son jeune public visiblement content si on en juge les cris entendus. C’est avec la surprenante HeavyDirtySoul  que les Ohioains ont commencé la fête et qu’ils l’ont terminée.

Contrairement à ce que j’aurai pensé, leur bombe musicale Stressed Out a suivi et le groupe a fait chanter la foule à plein poumon. Je pensais qu’elle aurait été jouée en dernier ou en rappel comme c’est le cas en général.

Ce n’était certainement pas moi qui allait bouder ce plaisir! C’est pourquoi je me suis surpris à danser et à siffler le refrain. La foule était également hypnotisée, en état d’extase, par le morceau (et les autres qui allaient suivre).

L’ambiance était vraiment spéciale presque surréaliste. J’avais l’impression que les deux Américains nous souhaitaient la bienvenue dans leur monde. Évidemment, personne ne se faisait prier pour y entrer. C’est un sentiment que j’ai rarement vécu lors d’un spectacle !

Des éclairages bien choisis

Les artistes se concentrent parfois moins sur l’aspect visuel, laissant une grande place aux chansons. Dans le cas de Twenty One Pilots, c’est plutôt quelque chose de nécessaire, voire essentielle à la performance. Certaines animations vidéo à l’occasion ont quasiment volé la vedette aux chansons.

Elles amenaient un éclairage singulier à la pièce et de l’intensité à la prestation des deux jeunes hommes. Elles formaient un tout!

Coleman Hell séduit

En première partie, c’est le Canadien Coleman Hell qui a mis le party dans le Métropolis. La réaction de la foule a été à la hauteur des attentes : les gens ont dansé, sauté et tapé dans les mains pendant le spectacle. Le succès 2Heads, qui a été livré à la toute fin, s’est révélé la pièce maîtresse de la soirée.

Sur scène, l’artiste s’est révélé être un bon « entertainer » et a pris son aisance au fur et à mesure. J’en suis ressorti comblé et ayant fortement le goût d’y retourner le lendemain, car ils seront de retour au Métropolis  le 31 mars.