Il y a 20 ans paraissait sa chanson Dormir dehors, Daran existe toujours mais il n’a plus ses chaises! C’est au Gesù que le public a pu revoir le sympathique Français, qui habite maintenant Montréal. Un spectacle fort intimiste à l’occasion de Montréal en Lumière où il faisait bon d’y être!

C’est un Daran en forme qui s’est présenté aux spectateurs, qui était là pour nous plonger dans son univers particulier où il était accompagné de sa guitare. C’est une expérience animée qu’il a offert par l’intermédiaire de la une dessinatrice Geneviève Gendron où était projeté sur un écran en arrière de lui des dessins.  Elle a dessiné par exemple la proue d’un bateau avec les des vraies vagues et les éclaboussures d’eau frappant la proue du bateau, ou encore, pendant Dormir dehors, un westfalia roulant sur nos routes et s’arrêtant au bord de la mer.

IMG_0134-1

Au cours de son spectacle, Daran a chanté plusieurs jolies chansons comme Les gens du voyageElle rêve au temps de sa mèreLa pauvreté n’était pas la misèreGentilJe voulais pas être gentilJe voulais juste qu’elle me donneLa clef de son paradisJe voulais devenir un homme, Tchernobyle et bien sûr Dormir dehors. C’est vraiment avec cette dernière que je me suis laissé emporter par le rythme comme la plupart des spectateurs qui hochaient de la tête.

Avec son arsenal musical, qui comprenait des harmonicas, deux guitares et ces multiples pédales, son laptop, un tambourine fixé à sa chaise en tapant du talon dessus, le chanteur a montré qu’il était un vrai instrumentiste et qu’il était un artiste authentique dans tous les sens du terme.

gael

En première partie, le chanteur français Gael Faure a présenté des chansons de son tout dernier disque De silences en bascules qu’il a joué magnifiquement. C’était franc et honnête comme prestation; on sentait le chanteur très heureux de venir fouler les planches pour voir son public québécois! Flanqué d’un autre guitariste, le duo respirait la synergie et se complétait bien! Tous les ingrédients y étaient pour une première partie agréable.