Valérie Clio présentait son premier album L’Autre Nous au Théâtre Petit Champlain vendredi dernier. L’auteure-compositrice-interprète, qui s’était rendue en quart de finale à La Voix en 2013 dans l’équipe d’Ariane Moffatt, a écrit la plupart des pièces et exploite notamment le thème de l’amour dans ses textes. Son album voyage à travers plusieurs genres musicaux : du soul, du pop inspirée du blues, du jazz et du gospel et tout cela dans la langue de Molière.

Accompagnée de Guillaude Tondreau (guitariste et choriste) — « les musiciens » comme elle l’appelle amicalement en référence à ses talents de musiciens avec plusieurs instruments sur l’album, de Sébastien Champagne (piano), d’Alexandre Blais (basse), de Jessy-Ludovic Zué-Ntoutoume (batterie) et de Joël Thibault (saxophone) —, elle a su donner une prestation remarquable et généreuse. À noter, la performance exceptionnelle du saxophoniste qui ajoute d’ailleurs une touche sensuelle aux pièces de Valérie Clio. Ces dernières évoquent souvent les rapports charnels.

SMNDVLL-25

La soirée a commencé par Time After Time en a capella pour ensuite livrer une à une les pièces du premier album solo de Valérie Clio. Ses chansons sont bien ficelées; on embarque dans son univers et on découvre une chanteuse merveilleuse à la voix puissante. Le premier extrait radio Quelqu’un m’a dit, une reprise de Carla Bruni, donne littéralement des frissons lors de son interprétation. Plusieurs autres chansons ont su capter mon attention comme Oxygène, où l’on voit bien les différents registres de sa voix, et Mr. le vendeur, un texte humoristique mais combien d’actualité.

L’album L’Autre Nous est bon du début à la fin. Quand on découvre l’univers de Valérie Clio, on veut y rester et vivre d’amour et de sensualité avec elle. Son expérience Clio & BluesHighway,  pendant huit ans, suivi  de My First Blues en mai 2009 transparait, ce qui donne un album mature qu’il fait bon d’écouter. Une artiste accomplie à découvrir absolument.

SMNDVLL-7

La première partie du spectacle a été livrée de main de maître par la talentueuse Odile Dupont. Accompagnée de ses acolytes Éric Savard à la guitare, Simon Guérin à la guitare également et Mathieu Rancourt à la contrebasse, elle a présenté sept chansons de son album double Amour, fiesta et chats. Elle a commencé par la magnifique chanson Nue comme nos yeux, personnellement ma chanson préférée de l’album. Elle a aussi livré plusieurs de ses succès dont Trasher le dansefloor et Recherché. Une autre artiste à découvrir.